Tous les articles

Pourquoi j'ai quitté Facebook

Avatar

J’ai clôturé mon compte Facebook il y a deux semaines maintenant, et je vais résumer ici les différentes raisons de mon départ, suite aux interrogations de certains.

Je ne vais pas parler d’atteintes à la vie privé, utilisant de nombreux services Google, Amazon etc, ni des différents scandales presque hebdomadaire mettant en cause Facebook mais plutôt des raisons directement liées aux services que propose ce site.

Bye bye Facebook

La lassitude

Qui continue d’utiliser ce site comme il y a encore quelques années d’y poster régulièrement, d’y consulter des actualités noyés entre les fake news ? Qui trouve un intérêt aux divers groupes et pages ? Si c’est pour suivre l’actualité d’une personne, j’y reviens sur le prochain point mais privilégiez les Flux RSS ou Twitter/Instagram.

Au fil du temps, je me suis rendu compte que je n’utilisais presque plus aucun de ces outils cités ci-dessus mis à disposition par le site.

Perte de confiance et d’intérêt

J’avais la sensation d’y être manipulé. Le flux d’actualité ne reflétant en rien la réalité. Tout ce que vous voyez est trié en amont par les algorithmes de Facebook.

Ils choisissent ce que vous pouvez voir. ils vous enferment dans une boucle de choses que vous aimez, vous empêchant de découvrir de nouvelles choses, ou au contraire vous montrent des choses qui savent que vous ne supportez pas, pour vous pousser à y réagir.

Screenshot d'un tweet de @bouletcorp

Comme le montre cette capture d’écran, 100.000 abonnés et seulement quelques vues. Si vous avez une page pour mettre en avant votre passion ou vos produits le message est clair : Payez ou personne ne vous verra.

Voici le nouveau système mis en place par la firme américaine il y a quelques années, et cela même si en tant qu’utilisateur vous avez spécifié vouloir voir ce contenu dans votre flux d’actualités.

La perte de neutralité du site est ce qui m’a fait prendre de la distance avec le site, la confiance étant essentielle en matière d’information.

Messenger, ou la solution de facilité

Pour poser une question, partager un article, une vidéo, le principal outil utilisé autour de moi reste Messenger. M’étant toujours refusé à installer celui-ci sur mon téléphone (chacun ses limites), ce n’était tout simplement pas pratique. Maintenant si on veut me contacter, il faut avoir mon numéro, ou utiliser Signal, Twitter, Instagram ou Mastodon.

Les anniversaires

La seule utilisation que j’avais de Facebook, hormis Messenger que j’ai décidé de remplacer donc, c’était les notifications d’anniversaires. Je ne pense pas que cette fonctionnalité justifie l’utilisation entière de cette plateforme. Remplacée en quelques minutes par Google Agenda en attendant de trouver plus adapté niveau vie privé.

L’effet de mode qui s’essouffle

Facebook est passé de mode, plus personne ne passe sa journée sur ce réseau social, Instagram (qui appartient pourtant à Facebook), ou Snapchat, me donnent l’impression d’être bien plus présents autour de moi. L’utilisation est plus moderne, accessible et permet la création en direct de contenus variés, ce qui le met directement en concurrence avec les pages/groupes sur Facebook, sans le soucis de paywall expliqué dans le second point.

Une étude montre par ailleurs que la tranche des 12-34 ans désertent de plus en plus Facebook, considéré comme les réseau de leurs parents, ce qui confirme cette impression.

Conclusion

Facebook ne m’apportait plus grand chose de positif, n’était plus essentiel, et me libérer de son emprise aussi facilement m’a conforté dans mon choix. Il me reste toujours 30 jours pour changer d’avis avant la suppression définitive de mon compte, mais me retirer du réseau de Marc Zukerberg est une décision rationnelle, après avoir pesé le pour et le contre.

Aucune jolie fille ne viendra vous draguer en voyant votre profil Facebook de toute façon.

Et je me suis créé un compte Instagram en complément de mes comptes pour pouvoir continuer à communiquer et partager facilement aux personnes qui ne me suivent pas sur Twitter et Mastodon.

Avec la disparition imminente de Google+, et la suppression de mon compte Snapchat, complètement inactif depuis des années, je compte prochainement m’attaquer à mon compte Linkedin, son flot de mails et les invitations d’inconnus et leurs messages automatiques qui me désespèrent.

Mise à jour - 07/07/2020

En publiant cet article sur mon blog (initialement publié sur Medium), je me suis permis de faire quelques modifications sur le texte et d’y ajouter quelques liens.

Mon compte Facebook a bel et bien été supprimé, ainsi que mon compte Linkedin. 👌 Mon compte sur Medium a aussi été surppimé maintenant que j’ai mon propre blog.
Je poste très réguliérement sur Instagram et j’y prends beaucoup de plaisir donc n’hésitez pas à m’y suivre !